Et où est ce que tu trouves tes protéines ?!

Le 17 décembre 2018 sur le site du Forum Économique Mondial est publié une étude sur le véganisme au titre choc : « Vegan diets could be adding to malnutrition in wealthy countries » (Le véganisme serai créateur de malnutrition dans les pays riches ndlr). 

Alors oui comme n’importe quelle alimentation, on peut avoir des carences en étant végétalien, tout comme on peut l’être en étant carniste. En effet les notions en nutritions de monsieur tout-le-monde sont généralement limités. J’ai longtemps eu absolument aucune connaissances dans ce domaine jusqu’à ce que je devienne végane. Car oui au bout d’un moment quand toutes les personnes que je croise veulent m’expliquer que je vais mourir pétri.e de carences, j’ai envie de pouvoir répondre de manière précise et étayée. Ainsi je me suis rendu.e compte que toute ces personnes qui avaient l’air d’être nutritionnistes étaient tout simplement mal ou pas du tout informés sur le sujet. 

Alors n’y a-t-il que les végétaliens qui soient en mauvaise santé de part leur alimentation ? Cela me semble être une affirmation bien erronée. De fait, de nombreux rapports mettent en avant les dangers d’une alimentation carnée. On peut également estimer que n’importe quel type d’alimentation, si elle n’est pas équilibrée, va causer des carences et donc une mauvaise santé. 

Donc dans son article le Forum Économique Mondial donne la moitié de la vérité : oui le végétalisme peu créer des carences mais non ce n’est pas spécifique à ce régime alimentaire. C’est, j’estime, une attaque un peu facile faite au véganisme mouvement décrié encore et toujours à l’aide de demi vérité. 

La question que nous devons réellement nous poser c’est celle de l’éducation à la nutrition. Il faut que chacun puisse comprendre l’intérêt d’une alimentation équilibrée, d’un côté comme de l’autre du spectre alimentaire. De plus il est important qu’en tant que végétalien nous soyons conscients que la remise en question des dogmes nutritionnels (les produits laitiers sont nos amis pour la vie etc.) nous amène aussi à croire à tout et n’importe quoi sur le sujet. Nous devons donc rester très vigilants et sans cesse remettre en question ce que nous tenons pour acquis, puisque les carnistes en sont souvent incapables #touchepasàmonsteak.

PK